logo-chateau-siran

Pour visiter le site de Château Siran, vous devez être en âge légal de consommer de l’alcool dans votre pays de résidence.

En entrant sur ce site, vous reconnaissez avoir lu et accepté ses conditions d'utilisation et sa politique de confidentialité. Vous acceptez que Château Siran collecte et traite vos données personnelles afin d'être contacté ultérieurement.

La consommation d’alcool est dangereuse pour la santé, à consommer avec modération.

DÉCOUVREZ NOTRE SAVOIR-FAIRE
LA VINIFICATION

La vinification du vin de Siran se veut aussi peu interventionniste que possible

Marjolaine Defrance, œnologue et maître de chai, dirige les phases clés de la vinification et de l’élevage du vin. Ces principales étapes sont réalisées dans les nouveaux chais inaugurés en 2011. C’est la dégustation des baies de raisin qui décide de la date de récolte. Ainsi, maître de chai et chef de culture dégustent ensemble plusieurs fois par semaine, jusqu’à la prise de décision, parcelle par parcelle.

La récolte

Après avoir attendu jusqu’à maturité optimale, les raisins sont récoltés manuellement. Ils sont recueillis en cagettes de 60 litres afin de les préserver et d’optimiser le tri sélectif réalisé au chai. 

La vendange est triée minutieusement avant et après l’égrappage afin de sélectionner les raisins ; seuls les meilleurs raisins entrent dans nos cuves. L’utilisation du soufre est raisonnée. On l’utilise avec parcimonie uniquement lorsque c’est nécessaire, notamment en cas de pluie durant les vendanges.

L'extraction

L’extraction est douce et vise à obtenir un profil sur le fruit, la fraîcheur, la finesse, la rondeur. La vinification reste classique afin de respecter l’élégance du terroir de Margaux. Elle est faite au plus près du parcellaire, dans des cuves inox de 60-180 h/l thermo-régulées, dans le respect de la qualité du raisin.

La fermentation

La fermentation, appelée fermentation alcoolique, est maîtrisée par l’utilisation de levures sèches actives. Elles sont choisies pour leur capacité fermentaire et leur potentiel œnologique.
Des essais sont régulièrement mis en place pour comparer les différentes souches et sélectionner les plus adaptées à nos types de vins. On pratique la macération post fermentaire à chaud entre 28-32º. Selon le potentiel de chaque cuve, elles peuvent durer entre 7 et 20 jours.

Les écoulages

Les écoulages se font dans le respect des lots de vinification et les presses sont entonnées par qualité. Leur fermentation se fait en barrique, ce qui permet, une fois celle-ci terminée, de pouvoir déguster chaque barrique et de re-classifier les presses en trois lots qualitatifs.

Une partie des meilleurs lots de vin de goutte fera sa fermentation malolactique en barrique.
Ceci permet de donner une certaine richesse à l’assemblage final.
Le volume restant, quant à lui, fait sa fermentation malolactique en cuve inox. Le départ en fermentation malolactique se fait spontanément. Une fois la fermentation malolactique finie, le vin est sulfité et sera soutiré ultérieurement. Tous les lots sont dégustés pour décider de l’élevage et de leur intégration dans les différents assemblages.

L’assemblage

L’assemblage est décidé par l’ensemble de l’équipe et son œnologue conseil. La recherche permanente d’un vin fidèle à son terroir, raffiné et élégant, préside toujours aux préoccupations de chacun. Le tout en respectant le processus naturel de l’évolution du vin et en n’intervenant jamais de manière agressive.

Découvrez aussi

null
HISTOIRE DU DOMAINE
L’élevage
Lire la suite
null
HISTOIRE DU DOMAINE
L’équipe
Lire la suite