logo-chateau-siran

Pour visiter le site de Château Siran, vous devez être en âge légal de consommer de l’alcool dans votre pays de résidence.

En entrant sur ce site, vous reconnaissez avoir lu et accepté ses conditions d'utilisation et sa politique de confidentialité. Vous acceptez que Château Siran collecte et traite vos données personnelles afin d'être contacté ultérieurement.

La consommation d’alcool est dangereuse pour la santé, à consommer avec modération.

DÉCOUVREZ NOTRE HISTOIRE

L'Histoire du domaine

Alors que sa situation, son terroir, sa notoriété méritaient largement l’inscription au classement de 1855, les Toulouse-Lautrec, propriétaires de Siran, légitimistes et fidèles à leur tradition familiale, avaient décliné l’invitation qui leur était faite de se voir inclure dans ce « classement bonapartiste ». Un temps classé Cru Bourgeois Exceptionnel aux côtés des châteaux Phélan-Ségur, Haut-Marbuzet, Chasse-Spleen, Château Siran trace sa voie, unique et singulière sur les chemins de l’excellence.

160 ans d'histoire familiale

C’est ce domaine complet, harmonieux, riche en biodiversité, au charme indéniable qui séduit Léo Barbier. Le vignoble de 17 hectares d’un seul tenant, au cœur des plus grands terroirs du Médoc est garant de son homogénéité. Léo Barbier, négociant en vins bordelais sait reconnaître les qualités de ce joyau. Après son acquisition le 14 janvier 1859 des mains de Jeanne-Adèle, Comtesse de Toulouse-Lautrec, il décide de développer et d’embellir la propriété.

Ses deux filles épousent en 1866 les frères Paul et Alexandre Sollberg. Mais les deux gendres font faillite entre 1883-85 et partent vivre en Argentine. Dès 1885 la famille fait appel à un neveu, Fréderic Miailhe, fils de Elie Miailhe et de Lovely Sollberg, pour gérer Siran avec un gendre Sollberg, Marcel Mortier. Fréderic Miailhe, courtier en vin, va tomber amoureux de Siran et s’y consacrer. Si bien qu’en 1915, il rachète les parts de ses tantes Sollberg. On lui doit notamment le toujours délicieux millésime 1918.

La Famille Miailhe

Établie à Portets au XVIIe siècle, la famille Miailhe compte parmi ses membres des maires, jurats, conseillers du roi. Elie Miailhe embrasse la profession de courtier en 1793. Ses descendants poursuivent cette charge de courtier sans discontinuer jusqu’en 1970. Leur dynamisme leur fit investir dans la viticulture médocaine entre 1920 et 1950.

Louis et Édouard, les fils de Fréderic lui succèderont. Louis apportera à Siran une passion pour les petits verdots et les merlots que l’on retrouve dans d’autres propriétés ayant appartenu à la famille Miailhe comme Pichon Comtesse de Lalande ou Palmer.

Après le décès d’Édouard Miailhe en 1959, les propriétés sont gérées dans l’indivision familiale puis réparties entre ses trois enfants. Siran revient à son fils William-Alain.

William-Alain Miailhe dirige Siran de 1978 à 1988. Il va doter la propriété d’outils modernes de vinification et engager les premiers œnologues conseil, Émile Peynaud, Guy Guimberteau, puis Jacques Boissenot. Brigitte Miailhe, son épouse lui succède de 1988 à 2007. Tous deux sont des grands amateurs d’art, on leur doit la série d’étiquettes du grand vin, créée par des artistes de renom qui va enchanter les amateurs de Siran pendant plus de 20 ans.

Depuis 2007, Édouard Miailhe, leur fils, a repris les rênes de la propriété. Il a entrepris d’importants investissements pour restructurer et moderniser le vignoble, le cuvier, l’arrivée des vendanges, les chais, les salles de dégustation, la boutique, le caveau. Ces efforts considérables permettent aujourd’hui à Siran d’assumer pleinement sa place d’assimilé aux Crus Classés de 1855.

L'histoire

Retour sur notre passé

1428
Guilhem de Siran
prête un serment féodal à l’Abbé de Sainte-Croix de Bordeaux, en l’église de Macau dont relevait cette paroisse-sauveté.
1650
Siran (Ciran)
est mentionné dans l'inventaire des biens de Marie Poncastel, épouse de Jean Lussignet (Lucinet) qui aurait constitué le domaine.
1662
Flore Lussignet (Lucinet)
épouse Jean II du Boscq, leurs héritiers Guillaume puis François Augustin du Boscq vont se succéder.
1751
François-Augustin du Boscq
se marie avec Jeanne Félicité Chaperon. Elle dirige Siran pendant la révolution, tandis que son mari et ses fils émigrent.
1783
Elie Miailhe
est nommé courtier en vins au titre d’une concession royale. La famille Miailhe s’installe à Bordeaux.
1789
Marie Duboscq,
la fille de Jeanne Félicité, héritière de Siran épouse Jean-Charles, comte de la Roque-Bouillac. Il fera monter les armes de sa famille sur la facade ouest de la chartreuse.
1808
Jeanne Adèle de Laroque-Bouillac,
leur fille, épouse le comte de Toulouse Lautrec. Il ajoutera ses armes sur la façade est de la chartreuse.
1818
Création du bureau de courtage Miailhe
1859
Début d'une nouvelle histoire familiale
quand Léo Barbier achète le domaine pour 100 000 francs à Jeanne Adèle de Toulouse-Lautrec, arrière-grand-mère du célèbre peintre Henri de Toulouse-Lautrec.
1874
Léo Barbier
confie la gestion de Siran à ses gendres, Paul et Alexandre Sollberg.
1885
Fréderic Miailhe, fils de Lovely Sollberg, et Marcel Mortier
se voient confier la gestion de Siran par leurs tantes Mme Paul et Mme Alexandre Sollberg.
1915
Fréderic Miailhe
rachète les parts de ses deux tantes, Mme Paul et Mme Alexandre Sollberg, et devient l'unique propriétaire de Siran.
1941
Édouard F. Miailhe, le fils de Frédéric,
reprend officiellement la gestion du domaine.
1953
Emile Peynaud, père de l'oenologie moderne
devient le premier œnologue consultant de Siran.
1959
Décès d’Édouard F. Miailhe
début de l’indivision Miailhe, Lencquesaing, Sichère.
1978
William-Alain Miailhe, le fils d’Edouard,
reprend Siran suite au partage familial des propriétés.
1980
Première étiquette illustrée
pour le millésime 1980 sur le thème de Solidarnosc.
1989
Brigitte Miailhe, épouse de William-Alain,
assume la gestion du domaine.
2003
Siran est reconnu Cru Bourgeois Exceptionnel
Le classement est annulé en 2007 et Siran renonce définitivement au statut de Cru Bourgeois.
2007
Édouard Miailhe, le fils de William-Alain,
représente la 6ème génération de la même famille à la tête du domaine.
2019
La famille Miailhe
célèbre 160 ans d'histoire familiale à Siran.

Découvrez aussi

null
ART ET CULTURE
Collections
Lire la suite